Ravitaillés !

En temps normal, la Bougeotte fait tous les ans sa boucle de navigation entre Dijon et Paris, chargeant autant que possible les vins proposés à la carte au fil des canaux, au plus près des producteurs. C’est un programme qui a été sérieusement bousculé en 2020 et 2021 où, pour des raisons économiques évidentes, la Bougeotte est restée à Paris afin de se donner toutes les chances de survivre à la crise sanitaire.

Cependant pour rester droit dans ses bottes quant à son engagement à transporter ses vins par la voie fluviale, la Bougeotte a fait appel aux Canaliens. C’est une société coopérative qui partage nos convictions et arme un charmant bateau, la Séraphine, pour le transport de produits de terroirs entre le Sud de la France et Paris.

La Séraphine a quitté Montélimar le 10 mai et charge des vins tout au long de sa route sur le Rhône, la Saône, le Canal du Centre, le Canal Latéral à la Loire, le Canal du Loing, la Seine. Trois arrêts principaux pour les vins de la Bougeotte : Mâcon (pour les vins du Beaujolais et du Mâconnais), Chagny (pour les vins de la Côte Chalonnaise, des Maranges…), Saint Satur (pour les vins de Loire Centre, Sancerre, Pouilly-Fumé…)

Quand les meuleuses mollissent…

Avant du bateau, vue sur escalier de secours et la porte des toilettes.

Au tout début de cette année 2019, nous sommes à la fin d’une étape notoire, la chaudronnerie ou métallerie. C’est à dire les transformations structurelles qui correspondraient dans un bâtiment aux murs/ouvertures, toit, plafond et escaliers. Le tout est peint et donc protégé juste avant les fêtes de fin d’année pour partir réveillonner l’esprit tranquille.

Continuer la lecture de « Quand les meuleuses mollissent… »

Marché sur l’Eau, une prophétie !?

Il s’agit plutôt d’une association qui s’efforce de remettre la logistique fluviale et urbaine au goût du jour. Dans cette optique l’association Marché sur l’Eau achemine depuis mai 2012 des produits maraîchers et autres d’Ile de France jusqu’à Paris, bassin de la Villette, via le canal de l’Ourcq. Concrètement chaque semaine, ce sont 2 livraisons à  Paris, 4 à Pantin, 1 à Sevran et 1 à Bobigny. Continuer la lecture de « Marché sur l’Eau, une prophétie !? »