La Bougeotte se remplume

Comme annoncé il y a 1 mois, la grosse étape chaudronnerie est pratiquement achevée. Pour des raisons thermiques et phoniques évidentes et cohérentes avec l’esprit écolo de la Bougeotte il est nécessaire de la rembourrer un peu. Nous lui avons donc passé une sorte de petit pyjama intérieur.

 

 

Diverses solutions et matériaux se présentaient pour cette étape, les isolants projetés (mousse PU et laine minérale) et les isolants posés (laine de verre et laine de roche). Après d’intenses réflexions c’est la laine minérale projetée qui a été retenue pour sa résistance au feu et sa couverture optimale supprimant les ponts thermiques.

Anticipant le placage en Fermacell qui recouvrira tout ça, de nombreuses tiges filetées ont été soudées de façon uniforme sur l’ensemble des surfaces à isoler. Puis une équipe spécialisée est intervenue pendant 1 semaine pour souffler une 1ère couche de laine coupe-feu (environ 2cm) et le reste en laine thermique soit un total d’environ 9cm sur les parois verticales et 15cm au plafond. La masse ajoutée au bateau est estimée à 3 tonnes.

La laine est soufflée juste humidifiée et adhère sur une surface légèrement encollée. La pose est plutôt silencieuse, c’est un moment hypnotisant. Après le soufflage, elle est tassée au rouleau. La première impression est une ambiance feutrée, très agréable. Enfin, il n’y a plus qu’à attendre qu’elle sèche avant de pouvoir la recouvrir, prévoir 1 à 2 semaines. Le mois de février est étrangement chaud, je vais être honnête, c’est une aubaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *