C’est la lutte fluviale !

Il était une fois le bateau Alizarine dont la mission était d’initier un nouvel élan pour le transport fluvial et les canaux, notamment sur le transport de vin entre le sud et le nord de la France. Mission ambitieuse menée initialement par 2 personnes, Raphaël et Cécile,  et qui en fédéra beaucoup plus. Comme moi-même, m’ inspirant sérieusement pour le projet de la Bougeotte.

Mais pourquoi le fluvial ?

Peut-être dois-je commencer par rappeler tous les avantages que représente ce mode de transport? Au-delà du plaisir de naviguer ou de voir passer des bateaux, il s’agit à l’heure actuelle du mode de transport le plus propre en termes de :

  • Pollution atmosphérique ;
  • Emission de CO² ;
  • Accidents ;
  • Congestion ;
  • Bruit .

 

 

Pourtant le gabarit Freycinet (39x5m) souffrant d’une perte de rentabilité  est de plus en plus remplacé par des bateaux plus grands. Une conséquence est l’abandon progressif des bateaux et des canaux à ce gabarit. Cela représente potentiellement une perte énorme notamment la possibilité de relier les principaux bassins de navigation.  Carte des voies navigables à télécharger.

Considérant les problématiques environnementales actuelles, la sous-exploitation de ce réseau ne répond à aucune logique. Pour les curieux, Voies Navigables de France a élaboré l’éco-calculateur EVE qui permet d’évaluer les écarts environnementaux avec le transport routier. Sinon la vidéo à suivre est certainement moins précise mais beaucoup plus parlante !

Un fleuve de liens

Suite à diverses difficultés, l’Alizarine dut mettre fin à son activité au printemps 2018. Ce fut une dure nouvelle mais un groupement de personnes refusa d’accepter la fin de cette belle initiative aussi facilement. De là est née l’association « Fleuve de Liens » qui, en collaboration avec un marinier, remet en route le fameux bateau, rebaptisé Canalien, et s’efforce de lui trouver du fret pour rentabiliser ses voyages. Cela passe par la création d’une boutique en ligne, le développement de réseaux divers et autres gros boulots, chapeau !

La Bougeotte est adhérente à cette association pour plusieurs bonnes raisons notamment la volonté de travailler conjointement. En effet si l’asso Fleuve de Lien et la Bougeotte se ressemblent, elles sont surtout complémentaires en termes de transport et de distribution.  Pour la Bougeotte c’est une opportunité d’avoir des produits d’horizons plus variés tout en respectant le concept de transport fluvial. Le 3 octobre 2018 j’ai donc assisté à l’assemblée générale de la toute nouvelle association à bord du bateau Canalien à Paris, tout près du bassin de la Villette. Une chouette occasion de confirmer nos intentions et de goûter d’excellents produits… :))

Une pensée sur “C’est la lutte fluviale !”

  1. Ping : Sur le Pont !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *