Une cave à vin qui flotte !?

L’idée semble sympa : on prend une cave à vin et on la pose sur un bateau..! 🙂 Malheureusement, et vous vous en doutez, c’est un peu plus complexe que la recette de la crêpe au sucre !  Dans le cas de la Bougeotte tout a commencé avec avec A. Herskovits du cabinet d’architecture navale H&T. En février 2017, alors que je répondais à l’appel à projet de la mairie de Paris, une belle esquisse  aussi cohérente que possible avec la réalité a été réalisée et jointe au dossier de candidature. Manifestement le tout a plu ! :))

De l’esquisse à l’étude d’architecture

  • Choix du bateau idéal sur lequel implanter une Bougeotte. Il s’agit du La Paix sorti des chantiers SCAR à Strasbourg en 1950 mais plus grand chose n’est d’origine sur ce bateau.

  • Métrage précis réalisé par une équipe de 4 personnes sur 1.5 jours.
  • Modélisation informatique.
  • Transfert de l’esquisse sur le bateau modélisé.
Vue axonométrique

Je vous parle d’un simple transfert alors que cela signifie un nombre ahurissant d’ajustements, d’échanges, d’hésitations, de trouvailles, de choix, parfois de changements d’avis..!   Cette complexité vient du fait qu’il y a un grand nombre de règles à prendre en compte :

  •  les règles basiques de l’architecture navale : solidité de la structure, stabilité avant et après avarie, navigabilité…
  • les règles relatives aux établissements recevant du publique (ERP) : sécurité incendie, effectifs à bord, moyens d’évacuation…
  • les règles, s’il en est, relatives au bon fonctionnement de la Bougeotte : activités prévues, itinéraires de navigation, conditions de stockage du vin…
  • les règles relatives au lieu d’exploitation : limitation des nuisances sonores, respect de l’environnement…

Pour vous donner une idée, entre le choix du bateau et la finalisation des plans il s’est écoulé un peu plus d’un an et je n’ai pas eu l’impression que ça ait particulièrement chômé !

Voilà une idée assez grossière du résultat :

En quelques chiffres, la Bougeotte c’est…

  • 12 tonnes de tôle pour transformer la cale ;
  • 24 tonnes de lest en béton pour enfoncer le bateau ;
  • 42 m² de restauration debout et assise à l’intérieur ;
  • une scène de 10 m² ;
  • 93 m² de restauration assise à l’extérieur ;
  • un effectif total maximum de 168 personnes ;
  • une cave pouvant recevoir jusqu’à 14 000 bouteilles ;
  • une durée de travaux estimée à 6 mois ;
  • et probablement quelques cheveux blancs supplémentaires pour celui qui chapeaute tout ça !! 😉

9 réponses sur “Une cave à vin qui flotte !?”

  1. Bonjour Charles

    Très belle initiative et beau projet en perspective.
    Je te souhaite beaucoup de courage pour faire aboutir ton projet et te souhaite egalementout bon vent pour les années à venir qui risque d’être passionnante

    1. Alors ça c’est pas banal, l’équipage de l’Alizé qui fait son petit passage groupé ! 🙂
      Merci pour les encouragements, y’en a bien besoin.
      Et puis oui, au plaisir de se rappeler Coatzacoalcos un canon à la main ! 😉

  2. Salut Charles ! Je te souhaite toute la réussite possible pour cette belle initiative ! J’ai hâte de venir trinquer à l’aboutissement de ton projet 😉
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *